Focus sur le cinquième arrondissement de Lyon

De tous les quartiers, le cinquième arrondissement de Lyon est certainement celui qui possède le plus de charme. Également connu sous le nom de Vieux Lyon, il possède une authenticité exaltante. Ses petites ruelles, son histoire, ses monuments et ses airs médiévaux sont autant d’atouts qui attirent les visiteurs autant que les futurs habitants. Concentrons-nous aujourd’hui sur le 5e arrondissement de Lyon

Cinquième arrondissement de Lyon : un quartier contrasté

Localisé sur la rive droite de la Saône, le 5e arrondissement est divisé en deux quartiers distincts : Saint-Just et Fourvière. Le Vieux Lyon se trouve à Saint-Just, alors que Fourvière, situé sur une colline vient d’une colonie romaine. Datant du Moyen-âge, le Vieux Lyon regorge de monuments historiques. Pourtant au début du 20e siècle il a été question de le raser avant qu’il ne soit sauvé de justesse, restauré, puis classé en 1964. 

Aujourd’hui encore, on peut y visiter la superbe Basilique Notre-Dame de Fourvière bâtie au 19e siècle, l’ancien Palais de Justice, le Palais Saint-Jean ou encore la Loge du Change. Un parc archéologique ainsi qu’un Musée de la Civilisation gallo-romaine rappellent quant à eux les prémices de ce magnifique quartier. 

Le Vieux Lyon adoré de tous

Le quartier du Vieux Lyon est divisé en trois secteurs : Saint-Jean, Saint-Georges et Saint-Paul. Les promeneurs adorent y flâner et « trabouler ». Les traboules sont d’étroites petites ruelles qui traversent les cours des immeubles. 

Le coût de la vie et des divertissements y est plus élevé que dans les autres arrondissements de la ville. Cependant, le cinquième arrondissement est un musée à ciel ouvert à lui tout seul. Les nombreux monuments chargés d’histoire, tels que la cathédrale Saint-Jean, attirent les foules.

Les gourmands adorent venir se restaurer dans l’un des bouchons traditionnels qui peuplent le quartier. L’artisanat local et les créateurs sont mis à l’honneur dans la plupart des boutiques de l’arrondissement. 

Enfin, on ne peut pas évoquer le cinquième arrondissement de Lyon sans évoquer Guignol, la célèbre marionnette adorée des enfants. C’est en effet là que Laurent Mourguet la créa au début du 19e siècle.

L’immobilier dans le cinquième arrondissement de Lyon

Puisqu’il s’agit du quartier touristique et historique par excellence, les prix de l’immobilier y sont très élevés. Y vivre semble donc réservé à une certaine classe de population disposant de revenus très confortables. 

Les petites ruelles et les pentes de la colline de Fourvière ne permettent pas une circulation fluide des voitures, bus et tramways. De plus, la majeure partie du centre ancien est piéton. Il est donc facile et agréable de se déplacer à pied ou à vélo. Le Vieux Lyon étant situé en bordure de Saône, on peut rejoindre facilement les métros et autres transports en commun en traversant l’un des ponts qui le relient aux premier et deuxième arrondissements. 

Le 5e arrondissement de Lyon compte près de 47 000 habitants répartis sur 93 % d’appartements et seulement 7 % de maisons individuelles. La proportion de propriétaires est plutôt paritaire puisque 46 % des habitants du quartier sont détenteurs de leur logement. 

L’ambiance historique et conviviale qui règne dans le quartier, ainsi que les commerces de proximité et les espaces verts sont quelques-uns des principaux charmes qui donnent envie à tant de Lyonnais de venir s’installer dans le cinquième arrondissement.