Et si vous habitiez dans le sixième arrondissement de Lyon ?

Très prisé par la bourgeoisie, le sixième arrondissement de Lyon est aussi celui où les loyers sont les plus élevés. Situé en bordure de Rhône, les Lyonnais et les touristes l’aiment pour son ambiance et ses belles promenades. Le parc de la Tête d’Or est l’un des plus beaux jardins de France et la vie nocturne du quartier attire tous les fêtards. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur le 6e arrondissement de Lyon

Sixième arrondissement de Lyon : entre classicisme et modernité

Depuis toujours, la rive gauche du Rhône était rattachée au Dauphiné. Cette partie, nommée Brotteaux, fut intégrée au troisième arrondissement de Lyon en 1852, puis elle devint un arrondissement à part entière en 1866. 

Dès sa création, le sixième arrondissement de Lyon fut considéré comme un quartier à la mode. La promenade des Brotteaux attire de nombreux promeneurs et le quartier de Bellecombe résiste à la ville en gardant son esprit de village. Afin de faire face à la surpopulation de la presqu’île et à l’industrialisation du secteur de la Guillotière, le 6e se développa rapidement et ses quais sont aménagés au cours du 19e siècle. 

Cependant, le préfet Vaisse trouve qu’il manque un poumon dans la ville et décide de faire construire un immense parc en 1856. Le parc de la Tête d’Or est alors érigé sur 111 hectares dans le style anglais. Tout autour du parc, de luxueuses villas voient le jour et le quartier s’embourgeoise rapidement. 

Dans les années 2000, le 6e arrondissement subit une grande transformation, avec notamment la construction de la Cité Internationale entre le parc et le Rhône.  

Un quartier à la vie culturelle riche

Pour les Lyonnais, le parc de la Tête d’Or est un peu ce qu’est Central Parc pour les New-Yorkais. On aime s’y promener, pique-niquer, faire du sport, flâner, rêver, y emmener les enfants pour voir un spectacle de Guignol, etc. 

Mais le sixième recèle d’autres trésors. On peut citer par exemple le Muséum d’Histoire Naturelle, le Musée d’Art Contemporain ou encore le Garde des Brotteaux qui abrite aujourd’hui des antiquaires et une salle des ventes. 

Dans le quartier des Brotteaux et en bord de Rhône, on retrouve tous les restaurants à la mode, les bars branchés et de multiples boîtes de nuit. Le coût de la vie dans cet arrondissement chic est plus élevé que dans le reste de la ville. Pourtant, il est possible d’y trouver de sympathiques bars ou restaurants à des tarifs raisonnables. 

Le marché qui a lieu tous les mardis et jeudis le long du parc est très apprécié par les habitants du quartier. Enfin, les commerces présents dans le sixième participent à l’attrait pour ce secteur.

L’immobilier dans le sixième arrondissement de Lyon

Le quartier est très bien jalonné par les transports en commun. Les bus y passent fréquemment et les métros A et B desservent plusieurs stations. De plus, la présence des quais aménagés et du parc invite à la marche ou à prendre son vélo. 

Le sixième arrondissement de Lyon compte près de 49 500 habitants. On y trouve uniquement des appartements dont 60 % sont occupés par des locataires. Bien entendu, le quartier étant plutôt chic, les prix de l’immobilier y sont les plus élevés de Lyon. 

Les commerces de proximité, la vie de quartier chic, l’existence de la vie nocturne ainsi que les établissements scolaires et culturels sont quelques-uns des arguments qui font que les habitants s’y sentent bien.